Actualités

Interception d'une yole de Sainte-Lucie par les douanes

 
Interception d'une yole de Sainte-Lucie par les douanes

Le 17 octobre 2016, l'hélicoptère de la Brigade de Surveillance Aéromaritime de la Direction Garde-Côte des douanes a repéré dans les eaux territoriales au large de la commune de Trois Rivières (Martinique) une yole, placée sous attention par les services garde-côtes de la direction régionale des douanes Antilles Guyane.

Le pilote de la yole, seul à bord, a tout d'abord refusé d'obtempérer aux injonctions de l'hélicoptère, obligeant ce dernier à effectuer un vol d'intimidation, jusqu'à l'arrivée de l'embarcation semi-rigide de la Brigade de Surveillance Nautique des douanes du Marin, parvenue rapidement sur les lieux.
L'individu à bord de la yole, a eu le temps toutefois de jeter à la mer un sac à dos contenant des espèces et des liasses de billets (d'une valeur de 400 000 €) que les agents ont pu récupérer. Cette embarcation faisait route vers Sainte-Lucie.

Le délit de blanchiment de capitaux en provenance d’une activité illégale lui a été notifié et il a été remis à l'issue de la procédure à l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS).
Il est rappelé à cet effet que les sommes (espèces ou chèques), titres (actions, obligations, etc.) ou valeurs d’un montant égal ou supérieur à 10 000 euros (ou son équivalent en devises), transportés par une personne physique, doivent être déclarés à l'administration des douanes qui effectue des contrôles en ce domaine, afin de lutter contre le blanchiment des capitaux provenant de trafics illicites, notamment des stupéfiants.