Sécurité publique

Dispositif de sécurité "Participation citoyenne"

 
 
Dispositif de sécurité "Participation citoyenne"

La sous-préfète du Marin, Corinne BLANCHOT-PROSPER, le maire du Vaucin et le commandant de la brigade François-Vauclin ont signé ce matin un protocole pour répondre aux préoccupations des élus et des administrés en matière de sécurité.
Ce protocole permet de sensibiliser les habitants d'une commune ou d'un quartier (ici au quartier la Montagne) en les associant à la protection de leur environnement.

Instaurée pour la première fois en 2006, la démarche de participation citoyenne consiste à sensibiliser les habitants d’une commune ou d’un quartier en les associant à la protection de leur environnement.

La participation citoyenne, en plus des moyens déployés par la gendarmerie, est une réponse adaptée à un habitat diffus duquel les habitants sont pour certains absents en journée.

Il s’agit donc d’un dispositif qui s’inscrit dans le cadre d’une sécurité partagée visant à dissuader les phénomènes de délinquance et à permettre une intervention ciblée des forces de gendarmerie.

Parce qu’il renforce le contact et les échanges à l’échelle d’un quartier ou d’une résidence,  ce concept participe autant de la sécurité que du renforcement du lien social entre les habitants. Ainsi, en combattant l’individualisme, en développant l’entraide et le soutien aux personnes vulnérables, cette démarche est résolument citoyenne et génère des solidarités de voisinage.

Elle contribue, avec d’autres dispositifs de prévention de la délinquance tels que la vidéoprotection, à l’accroissement du « sentiment de sécurité ».

Le présent protocole est le troisième de ce type à être signé dans l’arrondissement Sud, après ceux signés avec la commune du SAINT-ESPRIT en 2013 et avec la commune de DUCOS en mars 2017.

> téléchargez la plaquette de présentation du dispositif

20170728_092018
plaquette participation citoyenne bassedef.jpg