Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

 
 

Le CLSPD, conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, est une instance de coordination locale de tous les acteurs de la prévention et de la sécurité issue du décret du 17 juillet 2002.

Le CLSPD est présidé par le maire ou par le président d’un EPCI (établissement public de coopération intercommunale) dans le cas d’une instance intercommunale.

Il est composé d’élus, de représentants de l’État et de professionnels confrontés aux manifestations de la délinquance, responsables de services sociaux, représentants des associations...

La Martinique compte plusieurs CLSPD qui connaissent une activité plus ou moins importante.

Cet outil à la disposition du Maire a pour objet la réalisation d'un diagnostic de sécurité partagé entre tous les partenaires représentés au sein du CLSPD.

Il vise à dresser un bilan de la délinquance, d’en mettre en évidence les évolutions, de cibler les situations, les lieux et les publics qui doivent retenir l’attention et d'identifier les principales pistes de travail.

Cette étape de travail réalisée, la ville doit établir une « stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance ».

Réalisée sous l'égide du Maire et approuvée par le Conseil municipal, puisque la loi en a fait le responsable de la politique locale de prévention de la délinquance et qu’il est garant de la tranquillité publique dans la commune, elle devra nécessairement être élaborée de manière partenariale, avec l’État mais aussi avec d’autres partenaires comme le département, ou encore des opérateurs locaux (bailleurs, transporteurs…) et des associations.