Présentation de l'exercice «EU RICHTER CARAÏBES 2017»

 
Présentation de l'exercice «EU RICHTER CARAÏBES 2017»

Du 21 au 24 mars 2017, un exercice séisme et tsunami de grande ampleur est organisé en Martinique, et aussi en Guadeloupe et à Saint-Martin. Tous les services opérationnels locaux (collectivités territoriales, services de réseaux, de sécurité etc.) s'entraineront, au total plus de 1 000 personnes en charge de la sécurité participeront à cet exercice.

S'entrainer pour mieux se protéger

Le Ministère de l’Intérieur (Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion de crise – DGSCGC –) et l’Union européenne (ECHO – service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne) organisent, en lien avec les préfectures des Antilles, un exercice d’ampleur qui permettra d’entraîner les acteurs locaux de sécurité civile à faire face aux conséquences, d’abord, d’un séisme majeur, puis d’un tsunami.

La Guadeloupe, les îles du Nord et la Martinique participeront à cet exercice européen.

Cet exercice est organisé en lien très étroit avec l'état major de zone, placé sous l'autorité du préfet de la zone Antilles, Fabrice RIGOULET-ROZE, le préfet de la Martinique. L'objectif premier de cet exercice est d'entrainer les renforts européens et locaux aux opérations de sauvetage et de déblaiement. Pour l'exercice, une équipe européenne viendra en renfort.

La tenue de cet exercice a été annoncée par le ministre Bernard CAZENEUVE lors de sa visite en Martinique en octobre 2016.

> Discours RICHTER 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Une mobilisation collective

Plus de 100 entités soit environ 1 000 joueurs

Selon le scénario retenu, le mardi 21 mars 2017, un séisme majeur d’une magnitude de 8,5 se produira au Nord-Est de la Guadeloupe et impactera fortement les territoires antillais. Ce séisme va générer un tsunami qui frappera les côtes de la Martinique.

Durant 4 jours d'exercices (21, 22, 23 et 24 mars), l'ensemble de la chaine opérationnelle de secours sera exercée, de la gestion depuis les salles de crise à la gestion sur le terrain. Durant les 2 premiers jours, l'exercice sera joué principalement au sein des cellules de gestion de crise (en préfectures, en sous-préfectures, et dans les communes) ; les 2 jours suivants, les opérations de recherche, secours et gestion de victimes (figurants), seront effectives sur un site entièrement transformé pour l'occasion.

Pour l'exercice, certaines communes mettront en place des procédures d'évacuation du littoral suite à l'alerte tsunami, l'ensemble des établissements scolaires de la Martinique participeront à cet exercice, mais aussi les bailleurs sociaux, les intercommunalités, les gestionnaires de réseaux, les pompiers, le SAMUService d'aide médicale urgente, les forces de l'ordre, les médias, les associations agréées de sécurité civile...

Logo EU RICHTER CARAIBE
tsunami-print

Connaissez-vous les bons gestes ?

102016-twitter-alerte-seisme-2bis
102016-twitter-alerte-submersionmarine

Toutes les consignes de sécurité sur le site www.replik972.fr