En 2014, l’activité s’améliore dans le BTP et l’industrie

 
 

En 2014, l’économie martiniquaise semble s’améliorer après une année 2013 en repli.

Dans ce contexte, les entreprises martiniquaises, principalement marchandes, ont créé 3 milliards d’euros de valeur ajoutée.

Dans le même temps, les entreprises guadeloupéennes ont dégagé 2,8 milliards d’euros et les entreprises guyanaises 1,2 milliard d’euros. 

La richesse créée par le secteur industriel progresse de 3 % en raison de la hausse d’activité des industries manufacturières et des industries extractives dans une moindre mesure. Le secteur agroalimentaire conforte également ces résultats grâce à une hausse de 3 % de la richesse dégagée.

L’activité de la construction s’améliore grâce à deux importants chantiers en cours et représente 10,6 % de la valeur ajoutée totale, soit un point de plus qu’en 2013. Mais, l’absence de perspectives, laisse craindre de nouvelles difficultés.

Le taux de marge est de 30 % en moyenne dans les entreprises martiniquaises en 2014. Il varie de 18 % à 34 % selon les secteurs d’activité, sauf dans l’information et la communication et les activités immobilières où il est bien plus élevé (respectivement 54% et 67%).

La valeur ajoutée augmente pour plus de la moitié des entreprises actives entre 2013 et 2014. La création de richesses est plus concentrée en Martinique que dans les autres départements et régions d’outre-mer : 1 % des entreprises ayant les plus fortes valeurs ajoutées concentre 46% de la valeur ajoutée valeur ajoutée.

Pour en savoir plus :

> Insee Analyses_ N° 24 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,52 Mb