En 2015, l’activité industrielle résiste

 
 

En 2015, les entreprises principalement marchandes martiniquaises ont créé 3,1 milliards d’euros de valeur ajoutée. La richesse produite par les entreprises guadeloupéennes s’élève à 2,8 milliards d’euros et celles implantées en Guyane à 1,2 milliard d’euros.

En 2015, les richesses produites par le secteur industriel martiniquais ont progressé. Elles s'élèvent à 520 millions d'euros et représentent près de 17 % de la valeur ajoutée totale produite par les entreprises. Ce résultat est lié en partie au secteur des biens manufacturés dont la valeur ajoutée progresse de 7 %. Le commerce (36 %) et les activités spécialisées, scientifiques et techniques (22 %) contribuent également à la création de richesse régionale. En revanche, la construction rencontre des difficultés en raison d’une baisse de l’activité dans le secteur.

Les grandes entreprises sont celles qui dégagent le plus de valeur ajoutée. Ainsi, la moitié des entreprises de 10 à 249 salariés dégagent une valeur ajoutée supérieure à 581 000 euros. Cette valeur médiane est sept fois plus élevée que celle des entreprises de 1 à 9 salariés et 53 fois supérieure à celle n’ayant pas de salarié. La valeur ajoutée progresse de 5,3 % pour les entreprises actives entre 2014 et 2015.

Le taux de marge dégagé par les entreprises martiniquaises est de 35 %. Ce taux est supérieur à la moyenne régionale dans l’industrie et notablement dans l’information et la communication et les activités immobilières (respectivement, 37 %, 56 % et 70 %). Ce taux de marge élevé n’implique pas nécessairement une rentabilité économique forte mais est davantage lié au besoin de financer les investissements.

Pour en savoir plus :

> INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques-Analyses N° 26 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,41 Mb